BOUQUET-PASSION

 
Une sculpture en bois découpé peint,
unique dans son ampleur et sa finesse,
que l’on voit décorée ici
de sa rondeur graphique
par une transposition attentive
des lignes blanches ou noires,
qui tranchent les volumes,
au gré de l’inspiration visuelle.
Ainsi, les vigoureux aplats
sont nettement imprégnés
du soleil et d’une grande douceur.

La courbure et le relief
forment le mystère
des angles et des grands plans.
L’harmonie naît des proportions
à l’ombre de l’espace.

L’impulsion de vie s’ouvre
sur les couleurs somptueuses
car ils sont très animés ces itinéraires
dans leurs mécanismes voulus,
du temps inspiré comme dans la beauté
exemplaire du mouvement circulaire.

Une infinie diversité des volumes et de leurs rythmes
s’accrochent à l’existence d’un monde et à une nouvelle félicité,
d’un espace qui apparaît dégagé de la pesanteur.

En trois dimensions, à tous les rêves,
la rencontre magique des surfaces colorées règne sur une constellation.
Par une brèche séparant la composition,
le jour se fait joie dans le cœur
comme sur les quatre ou six côtés, à l’équilibre

Le bouquet se mélange au désir qui existe alors
dans la plus pure circonférence de son astre de nuit,
il y a un objet à la poésie d’étoiles
et comme la clef est la gardienne à sa création des songes…

Sur un rythme et sur son axe toujours
avec l’imaginaire s’ajoute les émotions
dont s’ouvre la sculpture multicolore teintée d’exotisme
cà et là à larges rayures verticales.

La sculpture prend des allures d’architecture lumineuse…
et de verdure.

Jean-Paul Jérôme
« Atelier de « La Batelière » Varennes
28 janvier 1993