LA PÉRIODE DE VARENNES, UN ABOUTISSEMENT MAGISTRAL

Extrait du catalogue de l’exposition rétrospective Vibrations Modernes du Musée du Bas St-Laurent, 2001
 
Alors que Jérôme s’installe à Varennes en 1989, son travail prend un nouveau virage. C’est, à plus de soixante ans, un nouveau départ pour l’artiste. Par la maîtrise ultime de la forme et par l’entrée magistrale de la couleur vive, cette période florissante, tant au plan de l’importance quantitative de la production qu’au plan de la qualité des œuvres, marque un temps fort de sa carrière, ultime aboutissement de tendances antérieures. De retour à Montréal depuis 1994, il poursuit cette veine créative. Les collages de 1992-2000 montrent, malgré l’importance fondamentale de la couleur, la nécessité toujours présente de l’action structurale des formes dans l’espace. Une nécessité joyeuse sur laquelle on peut laisser Jean-paul Jérôme conclure lui-même avec toute la fraîcheur de ses cinquante ans de carrière.

«Au fil des vibrations, la création façonne les œuvres, comme une sorte de joie alors ensoleillée par des mouvements libres qui animent la surface plane dans le sillage des rainures découpées dans le papier lui-même.» (19)

Charles Bourget
Commissaire d’exposition

(19) Extrait du texte de Jean-Paul Jérôme, Découpages-collages 1999-2000, atelier de l’Antre-Lumineux, 20 décembre 1999