Révélation et Exploration

 
Quand une nouvelle toile semble très pure et lumineuse
construite en harmonie dans la beauté d’un ensemble
et que toute illuminée de grâce avec ses éléments.

Quand tout est aventure de l’esprit
et que, loin des ténèbres, la lumière a parlé
que la troisième dimension, se serre dans l’action dont l’espace s’épanche.

Le merveilleux contient des constructions du cœur
sur des érosions intimes de sentiments
en matière de la couleur interstellaire
entre les astres en équilibre.

Quand l’espace est plein de la joie motrice ;
la force de la couleur aux frémissantes
à composer la distance vivante.
Vibrante toute dynamique à la dimension cosmique du temps.

L’éclatement est décisif à la frontière de l’âme,
et serait de l’ordre de l’élan en profondeur,
et de son pouvoir hypnotique.

Les joies sont multicolores dans la peinture.
et l’éclat est immense

Avec amour, peindre et ne rien dire avec les mots,
allant toujours dans la lumière,
tirant ses lignes sur les blancheurs du matériau.
Le peintre frissonnant avec plaisir ou peur
respire aux couleurs comme aux sources du rêve.

Le tableau demeure scintillant,
dans le mystère et dans le silence du matin.

Dans le dédale des rouges rubis et des jaunes dorés,
par l’ivresse des couleurs plus denses,
le plan s’enfonce dans les verts sombres et les bleus d’une mer brisée.

Les angles plans enveloppent en rythmes syncopés
le battement des formes, de la dimension architectonique.

Une stridence vibre au-dessus des lignes
et va se fondre en nous.

L’œil échappe à la nuit confuse et file au soleil,
traversant la surface du moment
et dans son enchevêtrement,
brille une structure picturale, brûlante d’un feu cristallisé
et qui émerge en grandeur, en puissance naturelle

Jean-Paul Jérôme
dimanche, 22 août 1993